AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Chroniques Noires de Sephiroth Kamui

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sephiroth Kamui
SPIRIT
SPIRIT


Masculin Nombre de messages : 4536
Age : 31
Titre : Archange des Ténèbres
Date d'inscription : 23/05/2005

MessageSujet: Chroniques Noires de Sephiroth Kamui   Lun 13 Juin - 16:20

L’éternité. Je me laisse porter par le courant paisible de cette rivière infinie, navigant parmi les âmes, les astres, les mondes et les univers. Tout est d’une beauté obscure et étincelante. Au loin, la Porte Noire. Elle pousse tout ceux qui parcourent le fleuve à l’approcher, à la traverser, et il est extrêmement difficile de résister à son appel. Passer la Porte Noire sans la bénédiction d’Anubis est synonyme de mort, mais même si je l’ai depuis bien longtemps, je redoute encore ce passage mystérieux. Me retrouver de nouveau en présence d’Anubis, cette simple pensé me fait frissonner. Et pourtant lorsque je suis de l’autre côté de la Porte Noire, je deviens l’égal d’un dieu, j’ai une vision omnisciente de tous les univers, une puissance plus destructrice que le plus grand de tous les Big-Bang, un esprit capable de modeler les mondes comme je l’entends. Soudain je me sens inspirer hors de la rivière éternelle. Je hais cette sensation d’être arraché à mon élément. Une fraction de seconde plus tard, je suis dans mon lit.

Dans l’encadrement de ma fenêtre, l’astre Solaire vient tout juste de se lever. Je me redresse, observe avec mélancolie l’ennemi de la nuit et reçoit sa douce chaleur dorée. Comme chaque matin, j’enfile une robe de chambre d’un bleu sombre et m’engage sur le balcon. Le marbre est si froid sous mes pieds nus que j’ai la certitude d’être réveillé. Lorsqu’on est expulsé du fleuve de l’éternité, il est toujours difficile de retrouver la réalité. Je m’appuie sur la rambarde de pierre et scrute avec attention la ville qui s’étend sous mes pieds. Elle s’éveille à peine. Au Nord se dessine la silhouette de la grande Nécropole d’Hamunaptra. Dix-sept de mes sujets y été conduit la veille, et comme le veux la tradition, on y a festoyé toute la nuit.
Soudain je sens une présence derrière moi, celle qui vient me tirer de mes songes chaque matin.
« Yue. » dis-je en soupirant, sous prendre la peine de me retourner.
Adossé contre la façade du palais, l’Archange de la Lune, mon fidèle bras droit, me fixe de ses yeux étoilés. Sa longue chevelure d’argent reflète les rayons matinaux du Soleil tandis que sa tunique chatoyante laisse la brise s’engouffrer dans ses plis.
« Luthrel nous a trahit » avoue Yue de sa voix monocorde. « Il a profité de la nuit pour s’enfuir avec cinq grands transporteurs chargés de deutérium. Nous pensons qu’il va rejoindre les D_U_N_E et que le deutérium va lui servir de cotisation à leur alliance. »
Je n’ai jamais eu confiance en Luthrel. Cet homme originaire d’Ellysion s’était attiré mon antipathie dès la première seconde où nos regards s’étaient croisés. Mais Draël, Grand Prêtre d’Anubis, mon guide spirituel, avait vu en lui un atout précieux, notamment grâce à son charisme et à son pouvoir psychique de persuasion. Ainsi je ne m’étais pas trompé sur son compte.
« Nous n’arrivons pas à joindre les vaisseaux qu’il a pris sous son commandement. » continue Yue d’un ton très calme.
« Je suppose qu’il a utilisé son pouvoir pour manipuler leurs capitaines et qu’il leur a ordonné de couper les systèmes de communication. Envoie Larva s’occuper de lui. Un chasseur ne mettra pas longtemps à les rattraper. »
« Larva surveille Luthrel depuis une semaine à causes de signaux étranges émanant de ses appartements durant les nuits précédentes. Il s’est glissé à bord d’un des transporteurs en même temps que le traître. » réplique Yue.
« Alors le problème est réglé. »
Larva, le meilleur de mes assassins, se trouve donc à moins d’un kilomètre de Luthrel. C’est un homme mort. Les vaisseaux volés seront rentrés avant la tombée de la nuit, cela ne fait plus aucun doute. Pourtant je ne suis pas satisfait. J’entends déjà les reproches de Draël, déclarant que la trahison de Luthrel n’est que la conséquence de mon manque de confiance en lui. Même si je ne crains pas le Grand Prêtre de mon dieu, je n’apprécie pas d’être critiqué par lui. J’ai toujours cherché à m’attirer sa sympathie, son accord, sa complicité, tel un enfant désireux de se rapprocher de son père. Est-ce le résultat d’une existence éternelle sans parents ?
« Dois-je ordonner à Larva d’épargner Luthrel ? » demande Yue.
« Non » Je réponds sans hésitation. C’est étonnant. « Anubis rendra justice lui-même lorsqu’il viendra chercher son âme. »
A quoi pensait donc Luthrel en s’attirant ma colère et celle d’Anubis ? Croit-il que la Mort est inexistante en dehors de mon empire ? Il ne doit pas avoir toute sa tête. La folie est une maladie, pas un crime. La lame de Larva est plus clémente que la mienne. Pourtant j’ai en moi ce désir insatiable de lui déchiqueter, de lui briser les os et de dévorer sa chaire. Je chasse cette pensée de ma tête, mais je me sens soudainement attiré par la rivière de l’éternité. C’est comme une drogue dont est constamment en manque. Rétablissant ma volonté au sommet de sa puissance, je rejette l’appel du fleuve. Je me retourne. Yue a disparu. Je rentre dans ma chambre, sinistre lieu de la tentation. Un bref souvenir de la rivière et de la Porte Noire me reviennent lorsque je pose mes yeux sur le lit. Je détourne le regard puis le dirige sur mon armure. Une lueur froide et obscure émane d’elle, comme si ma présence laissait chaque jour une trace de mon âme à l’intérieure de celle-ci. La journée ne fait que commencer et je suis déjà las. Je n’ai qu’une envie, c’est de retourner dans le fleuve éternel, de voyager entre les univers et de me laisser porter par les flots. Mais je sais que quand j’aperçois la Porte Noire au bout du cours d’eau, la peur m’envahit et me conduit peu à peu vers le côté obscure de mon âme.

_________________
Nouvelles Photos sur le blog, éclatez-vous :
http://bandeabasil08.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Tenebrus
Historien
Historien


Nombre de messages : 7356
Age : 41
Titre : Chancelier suprême
Date d'inscription : 09/05/2005

MessageSujet: Re: Chroniques Noires de Sephiroth Kamui   Ven 24 Juin - 0:33

Si votre âme penche vers la noirceur, nous devrions nous entendre à merveille seigneur Sephiroth

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Chroniques Noires de Sephiroth Kamui
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chroniques noires: la conquête de la foudre poupre
» Chroniques Noires: L'effondrement d'une légende
» Chroniques Noires Atlanteus
» Chroniques Noires -Atlanteus-
» [REACTION] Chroniques Noires -Atlanteus-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de la ligue des archivistes :: Le Monde d'OGame :: La Citadelle Légendaire-
Sauter vers: